IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Gartner : le nouveau modèle d'abonnement Java d'Oracle coûtera beaucoup plus cher
L'entreprise cible déjà les utilisateurs sur la conformité Java après ces nouvelles conditions de licence

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

14  0 
Le nouveau modèle de licence d'abonnement Java d'Oracle pourrait coûter beaucoup plus cher aux clients existants et nouveaux, selon un document de recherche du cabinet d'études de marché Gartner. Le cabinet d'analyse a déclaré qu'Oracle ciblait les organisations sur la conformité Java et déployait son équipe mondiale de licences Java pour l'appliquer, selon les déclarations de ses clients.

Depuis le 23 janvier 2023, Oracle a remplacé les abonnements Oracle Java SE couramment achetés par les clients par un nouvel abonnement Oracle Java SE Universal.

Oracle décrit l'abonnement Java SE Universal comme étant : « un abonnement mensuel simple et peu coûteux qui inclut la licence et le support Java SE pour une utilisation sur les postes de travail, les serveurs ou les déploiements dans le cloud. L'abonnement donne accès à des mises à jour de performances, de stabilité et de sécurité testées et certifiées pour Java SE, directement depuis Oracle. Il comprend également l'accès à My Oracle Support (MOS) 24h/24 et 7j/7, une prise en charge en 27 langues, des fonctionnalités de gestion, de surveillance et de déploiement de Java SE 8 Desktop, entre autres avantages ».

« Les clients des anciens produits d'abonnement Java SE continuent de bénéficier de tous les avantages d'origine et peuvent renouveler selon leurs conditions et mesures existantes », a déclaré Oracle. Son annonce est accompagnée d'une liste de prix, qui montre que la principale différence entre le nouveau et l'ancien modèle est que Java sera concédé sous licence par employé, plutôt que par utilisateur ou par processeur, comme l'ancien modèle le permettait.

Alors que l'abonnement précédent était concédé sous licence de deux manières différentes selon que le logiciel était utilisé sur un serveur ou sur un ordinateur de bureau (ordinateur personnel), le nouvel abonnement universel a de nouvelles conditions d'utilisation. Notez que ces conditions diffèrent des conditions précédentes d'Oracle "Employé" et sont les suivantes :

Citation Envoyé par Oracle
Employé pour Java SE Universal Subscription : est défini comme (i) tous vos employés à temps plein, à temps partiel, temporaires, et (ii) tous les employés à temps plein, à temps partiel et les employés temporaires de vos agents, sous-traitants et consultants qui soutiennent vos opérations commerciales internes. La quantité de licences requises est déterminée par le nombre d'Employés et pas seulement par le nombre réel d'employés qui utilisent les Logiciels. Pour ces licences Java SE Universal Subscription, la quantité de licence achetée doit, au minimum, être égale au nombre d'Employés à la date d'effet de votre commande. Dans le cadre de cette métrique d'employé pour les programmes d'abonnement universel Java SE, vous ne pouvez installer et/ou exécuter le(s) programme(s) d'abonnement universel Java SE que sur un maximum de 50 000 processeurs, si votre utilisation dépasse 50 000 processeurs, à l'exclusion des processeurs installés et/ ou s'exécutant sur des ordinateurs de bureau et portables, vous devez obtenir une licence supplémentaire auprès d'Oracle.
En clair, les nouvelles conditions exigent que les clients achètent désormais suffisamment d'abonnements en fonction du nombre total d'employés du client, qu'ils utilisent/exploitent le logiciel directement, indirectement ou pas du tout. Un client avec un petit nombre d'installations et un nombre élevé d'employés pourrait voir des factures de plusieurs millions de dollars par an.

À titre d'exemple, un client comptant 20 000 employés utilisant JAVA SE à quelque titre que ce soit dans le cadre des nouvelles conditions d'abonnement devra acheter des abonnements universels JAVA SE pour l'ensemble des 20 000 employés, à un tarif mensuel de 6,75 $, soit un total de 1,62 million de dollars par an.

En outre, il est nécessaire d'octroyer une licence aux employés, agents, sous-traitants et travailleurs temporaires de tiers qui prennent en charge les opérations commerciales internes des clients, ce qui nécessitera un examen plus approfondi et peut-être d'augmenter considérablement le nombre.

Pour les nouveaux clients, ce dernier modèle s'appliquera immédiatement et pour les clients existants, ce modèle pourrait s'appliquer lors du prochain renouvellement. Bien qu'Oracle puisse signaler que les clients existants pourraient être en mesure de renouveler selon les conditions précédentes, cela ne doit pas être considéré comme une garantie. Les coûts initiaux publiés pour le modèle sont les suivants :


Lors de l'examen des déploiements de serveurs, les exigences relatives au nombre de processeurs (processeurs définis par Oracle) sont toujours requises, bien que peut-être moins soulignées, car en accordant une licence à tous les employés, les clients reçoivent une subvention allant jusqu'à 50 000 installations de processeur sans frais supplémentaires (des frais supplémentaires s'appliqueront aux clients avec des exigences de processeur plus élevées). Ces préoccupations précédentes des clients concernant les environnements virtualisés pourraient probablement toujours s'appliquer aux clients lors du calcul de cette limite, notant que la subvention de 50 000 processeurs est toujours régie et définie par les mêmes termes et définitions qui se sont révélés difficiles pour certains clients auparavant.


Gartner : le nouveau modèle d'abonnement Java d'Oracle coûtera beaucoup plus cher

Gartner avertit qu'Oracle « cible activement les organisations » sur la conformité Java suite à l'introduction de nouvelles conditions contractuelles pour le code.

Dans un document de recherche, le cabinet a déclaré que les clients Oracle existants et ceux qui n'avaient pas de produits Oracle étaient ciblés par Big Red après que le fournisseur de logiciels et de matériel a introduit le nouvel abonnement universel Java SE.

« Le coût de l'abonnement universel Java SE peut être plus élevé que celui de l'ancien abonnement Java SE et de l'abonnement Java SE Desktop en raison de l'impact de la métrique des employés », indique le rapport. Le passage à la métrique des employés pourrait entraîner des coûts plus élevés pour les entreprises, car le nouvel abonnement Java SE Universal nécessite une licence pour tous les employés d'une organisation, qu'ils utilisent ou non Oracle, explique le rapport.

Oracle compte également tous les employés, sous-traitants et agents temporaires dans le cadre de la métrique des employés.

Oracle suit la métrique des employés dans les modèles de licence, même pour d'autres produits, notamment les applications E-Business Suite, PeopleSoft et Fusion Cloud telles que HCM (gestion du capital humain).

La société d'études de marché s'attend à ce qu'Oracle poursuive vigoureusement la conformité des licences.

« Selon les interactions avec les clients de Gartner, Oracle cible activement les organisations - à la fois les clients Oracle existants et ceux qui n'ont pas de produits Oracle - sur la conformité Java, et déploie son équipe mondiale de licences Java pour faire respecter la conformité », indique le rapport.

Gartner a convenu qu'Oracle « a l'habitude de modifier les offres et les métriques dans l'ensemble de son portefeuille de produits et ne permet généralement pas le renouvellement à long terme et/ou les modifications des offres héritées ».

Pour l'année civile 2022, 52% des interactions liées à la conformité et à l'audit des logiciels Oracle se sont concentrées sur Oracle Java, selon Gartner.

On ne sait pas à quoi les entreprises qui utilisent l'abonnement hérité de Java peuvent s'attendre en termes de frais de renouvellement et de délai de renouvellement, a ajouté la société d'études de marché.

« Alors qu'Oracle déclare que le nouvel abonnement universel Java SE supprimera le besoin de compter les postes de travail et les serveurs, il n'est pas encore clair si le ciblage de la conformité diminuera. Compte tenu de l'étendue de la mesure des employés, les responsables de la gestion des achats, des produits et des fournisseurs peuvent avoir besoin de justifier le nombre d'employés auprès d'Oracle, tout comme ils ont été tenus de justifier les quantités d'utilisateurs nommés Plus/Desktop », a déclaré Gartner dans une note de recherche.

Gartner a également déclaré que si les 50 000 processeurs impliqués dans les nouvelles conditions de licence « semblent généreux », il n'est pas encore clair si l'utilisation par Oracle de la politique de partitionnement d'Oracle pour appliquer les exigences de licence dans les environnements partitionnés et virtualisés prend fin.

« Oracle a mis l'accent sur les taux de croissance élevés de Java, et Gartner pense qu'il s'agit d'une incitation à la monétisation continue de la conformité Java », a déclaré Gartner.

Dans les calculs de Gartner sur le coût des changements de licence Java, les pires scénarios voient les coûts plus que doubler, tandis que le meilleur des cas pourrait voir les coûts chuter de 94 %.


Les experts réagissent à la nouvelle tarification Java d'Oracle

Les clients Oracle devront payer plus

Malgré la promesse d'Oracle d'un modèle de tarification à faible coût, les experts s'attendent à ce que le prix d'Oracle Java augmente dans la grande majorité des situations. Wayne Federico, COO et vice-président des services techniques chez Miro Consulting, déclare :

« Je dirais que la plupart des situations auxquelles je peux penser, ça va être plus cher. Et dans de nombreux cas, cela pourrait être beaucoup plus cher ».

Ian Hill, directeur de l'information et de la cybersécurité chez Upp, explique :

« Étant donné que Java est en principe open source, depuis qu'Oracle a acquis Sun Microsystems en 2010, il était toujours à prévoir qu'ils trouveraient un moyen de contourner l'obstacle de l'open source et de commercialiser pleinement Java et de maximiser son potentiel de profit grâce à ce que certains pourraient qualifier de forme de rançongiciel légalisé. Après tout, dans la poursuite du profit, les clients ne sont qu'un inconvénient nécessaire.*»

Oracle lance un appât à la manière d'un pêcheur

Oracle échange un problème client contre un nouveau. Il ne comptera plus les instances Java de chaque client, mais il remplace ce processus par un nouveau modèle de tarification plus coûteux et injuste.

Craig Guarente, fondateur et PDG, Palisade Compliance, déclare :

« Dans le cadre du modèle de licence précédent, les clients se battaient constamment avec Oracle au sujet des implémentations Java dans les environnements VMWare. Comment compter et mesurer était en question et cela a entraîné des retards importants dans les accords Java d'Oracle. Le nouveau modèle remplace ce problème par le nouveau problème d'avoir à acheter des licencier Java à des personnes qui ne l'utilisent jamais. De plus, compte tenu de notre analyse de plus d'une douzaine de contrats Java actifs, Palisade voit les frais Oracle augmenter de 2x à 10x ! »

Nathan Biggs, PDG, House of Brick :

« Indépendamment de vos utilisateurs Java ou de l'empreinte de votre serveur, vous devez désormais compter chaque employé, sous-traitant, consultant et agent pour déterminer votre facture d'abonnement Java. Vous êtes potentiellement redevable d'une augmentation massive des frais d'abonnement qui peut avoir très peu d'avantages pour votre exploitation.*»

Craig Guarente, fondateur et PDG, Palisade Compliance :

«*Les représentants d'Oracle ne cherchent plus à savoir quelle est la taille de l'environnement d'un client ou si ce client utilise VMware. Maintenant, ces mêmes vendeurs indiquent simplement combien de fois les clients ont téléchargé Java à partir du site Web d'Oracle et combien d'employés les clients ont sur la base d'informations publiques ».


Le nouveau modèle de tarification d'Oracle est dissocié de la valeur commerciale

En liant le coût au nombre d'employés, Oracle passe d'une approche logique de paiement pour ce que vous utilisez à une approche qui n'a aucun sens.

Kjetil Nordal, directeur mondial des ventes et des alliances Oracle, Crayon :

« Si cela se passe comme il semble, il s'agit d'une escalade significative des efforts de licence Java. Selon ces règles, une entreprise de 10 000 employés avec une seule (1) installation Java sous licence serait confrontée à des frais annuels d'environ 1 million de dollars ».

Fredrik Filipsson, expert Oracle Licensing Cloud, conformité des réparations

« Cela signifie que si vous êtes une organisation de 10 000 employés et que vous n'avez que 1 000 utilisateurs qui ont besoin de Java. Vous ne pouvez pas acheter les 1 000 utilisateurs uniquement, mais vous devez calculer le nombre correct à l'aide de la définition. Le résultat final [est] que [vous] devrez acheter au moins 10 000 licences.

« Le prix de la licence Java a également été augmenté, par utilisateur. Auparavant, cela coûtait 1,5 $ par utilisateur et par mois. Maintenant, Java est au prix de 8,25 $ par utilisateur. Mais vous n'avez pas besoin de licence pour les processeurs. Mais c'est une augmentation de prix de plus de 700%.

« La plupart des organisations auront le choix de payer beaucoup plus que ce qu'elles ont fait pour Java dans le passé ou simplement de désinstaller tout Oracle Java dans leur centre de données ».

Oracle fait du mal aux grandes entreprises

Faites le calcul. Plus votre organisation est grande, plus il vous en coûtera pour utiliser Oracle Java SE, même si vous n'utilisez pas beaucoup de Java.

Pam Fulmer, associée, Groupe de droit tactique :

« Désormais, les entreprises qui octroient des licences Java doivent compter "tous vos employés temporaires, à temps plein et à temps partiel" ET "tous les employés à temps plein, à temps partiel et les employés temporaires de vos agents, sous-traitants, sous-traitants et consultants qui prennent en charge vos opérations commerciales internes". Cela signifie que toutes ces personnes doivent être prises en compte pour les licences, même si elles n'utilisent pas de logiciel Java. Le résultat est potentiellement une augmentation massive des prix pour les entreprises utilisant Java SE. Le changement aura un impact particulièrement négatif sur les grandes entreprises comptant de nombreux employés, mais il aura également un effet important sur les entreprises de taille moyenne ».

Sources : étude de Gartner, Craig Guarente, Wayne Federico, Kjetil Nordal, Pam Fulmer

Et vous ?

Que pensez-vous de l'analyse de Gartner ?
Que pensez-vous des propos des experts ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de SimonKenoby
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/02/2023 à 8:31
Citation Envoyé par Chal92

Quel est l'interet d'utiliser Oracle Java SE ?
Il y a java openjdk , java adoptopenjdk , ibm semeru ...

Je suis pas spécialiste mais je vois pas l'interet de continuer a utiler Oracle Java ...
Quelqu'un pourrait expliquer les différences ?
Je ne suis absolument pas expert la dedans, mais je suppose que c'est surtout des avantages contractuels et légaux, par exemple du support, ou alors une garantie en cas de failles de sécurité qu'elle sera corrigée en max xx heures/jours, ce que les solutions open source ne peuvent pas offirir. Mais c'est que des supposition.
3  0 
Avatar de Chal92
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/02/2023 à 23:33
Quel est l'interet d'utiliser Oracle Java SE ?
Il y a java openjdk , java adoptopenjdk , ibm semeru ...

Je suis pas spécialiste mais je vois pas l'interet de continuer a utiler Oracle Java ...
Quelqu'un pourrait expliquer les différences ?
1  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/06/2024 à 17:06
Quels interêts restent-ils à adopter la solution Oracle vis à vis des autres ? Qu'a-t'elle de plus ?
1  0 
Avatar de skaloup
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/06/2024 à 19:50
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Quels interêts restent-ils à adopter la solution Oracle vis à vis des autres ? Qu'a-t'elle de plus ?
Toutes les entreprises qui veulent des mise à jour de sécurité sur Java 8, 7 voir 6.
Cela concerne en priorité les grande entreprises qui ont énormément d applications legacy
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/06/2024 à 21:24
Citation Envoyé par skaloup Voir le message
Toutes les entreprises qui veulent des mise à jour de sécurité sur Java 8, 7 voir 6.
Cela concerne en priorité les grande entreprises qui ont énormément d applications legacy
Un million par an en 2024 pour une MAJ de sécurité sur du Java 6, il faut peut-être se remettre sérieusement en question...

S'ils ont un million à jeter par les fenêtres par an, ils ont assez d'argent pour porter leur application sur un JDK plus récent - attention, je ne parle pas de tout redévelopper, hein.
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/06/2024 à 22:39
Citation Envoyé par skaloup Voir le message
Un million est très largement insuffisant pour migrer les applications legacy d'une entreprise de 20'000 personnes. De surcroît que ce type d'applications legacy s'executent souvent sur du Weblogic ou Webshere ..
Je ne sais pas: il faut compter le support extended pour les Websphere ou le fait de les voir criblés de failles de sécurités, et d'être vraiment en risque. Pas certain que le fait de laisser ça traîner soit un bon calcul.

Il ne s'agit pas ici d'une réécriture complète mais de passer de Java à Java, même s'il y a eu de grosses ruptures depuis la version 9, surtout au niveau des outils/plugins.

Citation Envoyé par skaloup Voir le message

On ne parle pas du nombre de grandes entreprises qui ont encore des applications en Cobol sur As400 ou le prix des licences doivent très supérieure ...
Oui, enfin là, il faudrait faire une véritable réécriture, pour en sortir, et c'est des années à plusieurs millions par ans, en effet.
1  0 
Avatar de max59fr
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/04/2023 à 18:21
Un truc n'est pas clair pour moi.
Les applications open source qui intègrent une JRE (comme par exemple SQL Developer) sont-elles soumises à cette tarification ?
Si j'installe une telle application, rien ne me dit qu'elle embarque une JRE Oracle qui ma ve couter bonbon...
0  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/06/2024 à 19:24
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Quels interêts restent-ils à adopter la solution Oracle vis à vis des autres ? Qu'a-t'elle de plus ?
Rien qui puisse justifier son prix. Ce sont juste des gogos.
2  2 
Avatar de skaloup
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/06/2024 à 23:01
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Un million par an en 2024 pour une MAJ de sécurité sur du Java 6, il faut peut-être se remettre sérieusement en question...

S'ils ont un million à jeter par les fenêtres par an, ils ont assez d'argent pour porter leur application sur un JDK plus récent - attention, je ne parle pas de tout redévelopper, hein.
Un million est très largement insuffisant pour migrer les applications legacy d'une entreprise de 20'000 personnes. De surcroît que ce type d'applications legacy s'executent souvent sur du Weblogic ou Webshere ..

On ne parle pas du nombre de grandes entreprises qui ont encore des applications en Cobol sur As400 ou le prix des licences doivent très supérieure ...

Un million de licence Java comparé au prix des licences Sap, Oracle ou/et Microsoft que doivent déjà payer ce type d'entreprise c est presque gratuit...
0  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 14:19
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Un million par an en 2024 pour une MAJ de sécurité sur du Java 6, il faut peut-être se remettre sérieusement en question...

S'ils ont un million à jeter par les fenêtres par an, ils ont assez d'argent pour porter leur application sur un JDK plus récent - attention, je ne parle pas de tout redévelopper, hein.
Ahah, je ne pense pas non, tu sous estimes vraiment un certain nombre d'élément qu'il faut gérer et surtout revalider l'entièreté du système, écrit sans doute à l'époque sans beaucoup d'automatisation

Déjà sur l'aspect sécurité, un certain nombre de choses ont changé, en particulier sur les paramètres par défaut, les algorithmes de l'époque qui sont par défaut débrancher car déprécié etc. Bref refaire juste compiler ne suffira pas.

Enfin il y a des chances qu'un certain nombre de ses applis soient purement délaissés, car il n'y a plus personnes qui sait vraiment faire juste autre chose que l'installer et prier pour que ça marche. Bref les grand classiques de ce qu'on peut trouver dans des entreprises qui ont vécu longtemps.
0  0