IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Oracle augmente fortement le prix des licences Java, s'appuyant désormais sur le nombre d'employés et non de processeurs.
Une entreprise qualifie de « prédatrices » les stratégies d'Oracle

Le , par Stéphane le calme

19PARTAGES

24  0 
Oracle est accusé de tactiques de licence « prédatrices » après avoir apporté des modifications au modèle d'abonnement Oracle Java SE qui pourraient obliger les entreprises à payer des dizaines de milliers de dollars de plus chaque mois pour se servir du même logiciel. Les experts du secteur ont souligné que les entreprises ayant une utilisation limitée de Java devraient fournir une licence par employé dans le cadre du nouveau modèle, un changement radical par rapport à celui qu'Oracle leur offrait auparavant qui était plutôt une facturation par utilisateur ou par processeur.

Depuis le 23 janvier 2023, Oracle a remplacé les abonnements Oracle Java SE couramment achetés par les clients par un nouvel abonnement Oracle Java SE Universal.

Oracle décrit l'abonnement Java SE Universal comme étant : « un abonnement mensuel simple et peu coûteux qui inclut la licence et le support Java SE pour une utilisation sur les postes de travail, les serveurs ou les déploiements dans le cloud. L'abonnement donne accès à des mises à jour de performances, de stabilité et de sécurité testées et certifiées pour Java SE, directement depuis Oracle. Il comprend également l'accès à My Oracle Support (MOS) 24h/24 et 7j/7, une prise en charge en 27 langues, des fonctionnalités de gestion, de surveillance et de déploiement de Java SE 8 Desktop, entre autres avantages ».

« Les clients des anciens produits d'abonnement Java SE continuent de bénéficier de tous les avantages d'origine et peuvent renouveler selon leurs conditions et mesures existantes », a déclaré Oracle. Son annonce est accompagnée d'une liste de prix, qui montre que la principale différence entre le nouveau et l'ancien modèle est que Java sera concédé sous licence par employé, plutôt que par utilisateur ou par processeur, comme l'ancien modèle le permettait.

Alors que l'abonnement précédent était concédé sous licence de deux manières différentes selon que le logiciel était utilisé sur un serveur ou sur un ordinateur de bureau (ordinateur personnel), le nouvel abonnement universel a de nouvelles conditions d'utilisation. Notez que ces conditions diffèrent des conditions précédentes d'Oracle "Employé" et sont les suivantes :

Citation Envoyé par Oracle
Employé pour Java SE Universal Subscription : est défini comme (i) tous vos employés à temps plein, à temps partiel, temporaires, et (ii) tous les employés à temps plein, à temps partiel et les employés temporaires de vos agents, sous-traitants et consultants qui soutiennent vos opérations commerciales internes. La quantité de licences requises est déterminée par le nombre d'Employés et pas seulement par le nombre réel d'employés qui utilisent les Logiciels. Pour ces licences Java SE Universal Subscription, la quantité de licence achetée doit, au minimum, être égale au nombre d'Employés à la date d'effet de votre commande. Dans le cadre de cette métrique d'employé pour les programmes d'abonnement universel Java SE, vous ne pouvez installer et/ou exécuter le(s) programme(s) d'abonnement universel Java SE que sur un maximum de 50 000 processeurs, si votre utilisation dépasse 50 000 processeurs, à l'exclusion des processeurs installés et/ ou s'exécutant sur des ordinateurs de bureau et portables, vous devez obtenir une licence supplémentaire auprès d'Oracle.
En clair, les nouvelles conditions exigent que les clients achètent désormais suffisamment d'abonnements en fonction du nombre total d'employés du client, qu'ils utilisent/exploitent le logiciel directement, indirectement ou pas du tout. Un client avec un petit nombre d'installations et un nombre élevé d'employés pourrait voir des factures de plusieurs millions de dollars par an.

À titre d'exemple, un client comptant 20 000 employés utilisant JAVA SE à quelque titre que ce soit dans le cadre des nouvelles conditions d'abonnement devra acheter des abonnements universels JAVA SE pour l'ensemble des 20 000 employés, à un tarif mensuel de 6,75 $, soit un total de 1,62 million de dollars par an.

En outre, il est nécessaire d'octroyer une licence aux employés, agents, sous-traitants et travailleurs temporaires de tiers qui prennent en charge les opérations commerciales internes des clients, ce qui nécessitera un examen plus approfondi et peut-être d'augmenter considérablement le nombre.

Pour les nouveaux clients, ce dernier modèle s'appliquera immédiatement et pour les clients existants, ce modèle pourrait s'appliquer lors du prochain renouvellement. Bien qu'Oracle puisse signaler que les clients existants pourraient être en mesure de renouveler selon les conditions précédentes, cela ne doit pas être considéré comme une garantie. Les coûts initiaux publiés pour le modèle sont les suivants :


Lors de l'examen des déploiements de serveurs, les exigences relatives au nombre de processeurs (processeurs définis par Oracle) sont toujours requises, bien que peut-être moins soulignées, car en accordant une licence à tous les employés, les clients reçoivent une subvention allant jusqu'à 50 000 installations de processeur sans frais supplémentaires (des frais supplémentaires s'appliqueront aux clients avec des exigences de processeur plus élevées). Ces préoccupations précédentes des clients concernant les environnements virtualisés pourraient probablement toujours s'appliquer aux clients lors du calcul de cette limite, notant que la subvention de 50 000 processeurs est toujours régie et définie par les mêmes termes et définitions qui se sont révélés difficiles pour certains clients auparavant.

Les réactions des professionnels

Craig Guarente, fondateur et PDG du conseiller en licences logicielles Palisade Compliance

Craig Guarente a déclaré : « Oracle déplace toujours les clients vers le nouveau modèle à un moment donné. De plus, quel est le prix ? Il n'y a aucun moyen pour qu'Oracle n'applique pas une politique perpétuelle d'augmentation des prix ».

Ce changement pénaliserait les entreprises qui avaient passé des années à minimiser leur utilisation de Java, étant donné qu'elles seront désormais facturées par employé, quelle que soit la quantité de Java qu'elles utilisent.

Il s'est laissé aller au calcul du coût pour deux scénarios.


Scénario 1 : entreprise de taille moyenne avec une faible empreinte Java
  • Employés : 250
  • Utilisateurs Java Desktop : 20
  • Processeurs installés Java : 8
  • Ancien modèle : 3 000 $/an
  • Nouveau modèle : 45 000 $/an
  • Augmentation en pourcentage : 1 400 %


« Dans l'ancien modèle d'abonnement, l'organisation payait 2,50 $/mois pour chacun des 20 utilisateurs de bureau et 25,00 $/mois pour chaque processeur sur lequel Java SE était installé et/ou en cours d'exécution. Dans le nouveau modèle, il n'y a pas de frais distincts pour le poste de travail et le serveur, mais désormais, chaque employé sera facturé pour l'abonnement Java.

« Considérons maintenant une entreprise de taille similaire, mais avec une plus grande empreinte Java, et chaque employé nécessitant un accès au bureau ».

Scénario 2 : entreprise de taille moyenne avec une large empreinte Java
  • Employés : 250
  • Utilisateurs Java Desktop : 250
  • Processeurs installés Java : 48
  • Ancien modèle : 21 900 $/an
  • Nouveau modèle : 45 000 $/an
  • Pourcentage d'augmentation : 105 %

Même si chaque employé de l'entreprise utilise Java dans ce scénario, le prix de l'abonnement annuel fera plus que doubler !

Les chiffres deviendront plus stupéfiants avec les grandes entreprises. Même l'exemple de tarification d'Oracle montre que la grande entreprise (28 000 employés et agents) aura une facture d'abonnement annuelle de 2 268 000 $ !

À ce jour, nous avons déjà entendu de nos clients qu'ils sont contactés (harcelés) par leurs représentants commerciaux Java pour adopter ce "modèle d'abonnement plus facile à comprendre". Nous nous attendons à ce que des légions de vendeurs Oracle salivent pour verrouiller ces nouveaux abonnements avant la date limite de fin de trimestre de février pour leurs bonus personnels. Ce changement Java donne également à chaque représentant Oracle une excuse pour essayer d'auditer les clients sur l'ensemble de leur empreinte Oracle (base de données, middleware, Java, applications), donc se préparer maintenant est essentiel pour réduire les coûts inattendus potentiels.
« Nous avons un client qui a un abonnement Java, un contrat de licence universel pour Oracle Java, pour toute l'entreprise. Cependant, avec la nouvelle tarification, leur coût pour Java est multiplié par 10. Nous avons effectué des analyses sur plusieurs autres entreprises et la moyenne que nous constatons est une augmentation de prix de 2 à 4 fois que cela entraînera parce que les clients ont été très bons pour minimiser l'utilisation d'Oracle Java et obtenir un prix inférieur. C'est ainsi que vous obtenez un effet de levier avec Oracle ».

Il a ajouté : « Non seulement Oracle peut voir que vous avez téléchargé le logiciel, mais avec Java, ils peuvent voir que vous l'avez installé et que vous avez commencé à l'exécuter. Un client nous a contactés en disant : 'Hé, regardez ce que mon représentant Oracle a dit. Ils ont pu voir que nous téléchargeons ce genre de choses et que le renouvellement de l'abonnement Java a lieu en avril, alors ils veulent parler du nouveau modèle de tarification ».

Guarente explique qu'un autre client a dit : « C'est une approche prédatrice, même pour Oracle ».

Nick Walter, CTO chez House of Brick, spécialiste du support Oracle

Nick Walter a déclaré : « Si Oracle fonctionne fidèlement à la forme des incidents passés de dépréciation d'un modèle de tarification ou d'une métrique de licence, ils feront probablement tout leur possible pour forcer les clients à adopter le nouveau modèle. Ils peuvent permettre aux gens de renouveler les métriques et l'accord existants, mais s'ils ont besoin d'acheter une licence incrémentielle, ils seront très probablement contraints d'opter pour le modèle le plus récent et le plus coûteux. »

Sources : Oracle Java SE Universal Subscription FAQ, facturation, House of Brick

Et vous ?

Que pensez-vous de cette approche d'Oracle ?
Comprenez-vous le client qui parle d'une approche prédatrice ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de totolehero777
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/02/2023 à 11:42
Ca montre bien qu'Oracle n'est plus une société IT depuis longtemps... à éviter comme la peste !

Tout le monde ferait bien de migrer vers AdoptOpenJDK ou similaire.

Je pense que les applis que ne fonctionneraient pas à cause de l'utilisation de technos propriétaires à Oracle doivent être rares... (genre Java Webstart, JavaFX et 2-3 trucs).

Au pire utilisation de la dernière JVM 8 oracle qui avait une licence gratuite et ré-écriture, il faut absolument éviter toute dépendance envers ces voleurs.
16  1 
Avatar de RenardSpatial
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/02/2023 à 14:41
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Jawa est une usine à bugs critiques comme l'était le lecteur flash en son temps...
Tu as de vraies sources sur cette affirmation péremptoire, ou bien tu confonds avec Java dans le navigateur, qui est mort et enterré depuis des années ?
10  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/02/2023 à 15:48
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Jawa est une usine à bugs critiques comme l'était le lecteur flash en son temps...
Ta comparaison n'a aucun sens. Dans les grandes entreprises on fait du Java serveur Java EE pas du Java client (Applets).
Coté Java serveur de très grandes entreprises utilisent Java comme par exemple Amadeus qui permet de gérer tous les systèmes de réservation aériens au niveau mondial en gérant des milliers de sites webs, donc rien à voir avec le blog de Kévin en PHP en Wordpress.
9  0 
Avatar de RenardSpatial
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/02/2023 à 11:54
Avec toutes les alternatives basées sur OpenJDK, qui paie encore les licences Java à Oracle ? Même le support n’est plus un critère, puisque d’autres entreprises le vendent aussi.

(PS : la « solution » qui consiste à continuer à utiliser la dernière version gratuite d’Oracle Java 8 n’en est pas une, pour d’évidentes raisons de sécurité).
8  0 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/02/2023 à 10:57
Obliger à payer une licence pour un employé qui n'utilise pas le logiciel, je me demande ce que cela vaux face au droit français.
Et même au US, je pense que cela va donner droit à un procès tant le système est inique.

A long terme, je ne voit pas comment cela peut mener à autre chose que des utilisateurs vont passer de "réduire" à "supprimer" leur utilisation de des produits Oracle.
(ce qui donnera droit à une nouvelle augmentation pour les derniers prisonniers du système)

Je m'interroge sur la notion de "sous-traitant".
Que si je suis tout seul, mais utilise un sous-traitant avec 250 salariés, je dois payer 251 licences ?
4  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/02/2023 à 10:53
Que pensez-vous de cette approche d'Oracle ?
On s'y attendais depuis le rachat de Sun. Oracle n'a que 2 stratégies sur ses produits acheté : les abandonner, ou les sur-facturer.

Comprenez-vous le client qui parle d'une approche prédatrice ?
Clairement, et rien de nouveau sous le soleil.

J'ai l'impression qu'Oracle s'applique à traire tous les clients qui sont captifs de leur technologie. La seule chose qui peut en découler, c'est un ressentiment fort vis à vis d'eux et un écartement progressif de leurs solutions.
Pour leur SGBD ça s'entend car ils sont sur un secteur assez peu concurrentiel sur des volumes extraordinaire (Même si je pense que leur tarification abusive est en partie à l'origine des nouvelles architectures à la mode décentralisé type microservices qui permettent de s'appuyer sur des modèles plus petits et donc sur des concurrents moins voraces).
Par contre, pour un langage, en particulier un généraliste, alors c'est juste le condamner à mort. Il existe des concurrents génériques et pléthore de concurrent spécialisés. En somme jamais Java n'est irremplaçable.

J'ai beau vomir cette stratégie, j'imagine qu'elle fonctionne, vu les résultats en bourse:
3  0 
Avatar de RenardSpatial
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/02/2023 à 15:11
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Il me semble pourtant que C++ est généralement reconnu comme étant le plus performant des deux...
En pratique, c’est un peu plus compliqué que ça.

D’un point de vue performances pures, C++ est plus performant que Java, parce qu’il est compilé directement pour l’architecture cible et gère sa mémoire à la main (j’exclus les cas aux limites où cette gestion manuelle de la mémoire peut être plus lente que la gestion automatique de Java, je pars du principe qu’on a deux programmes comparables et surtout corrects).

Cependant, C++ est beaucoup plus compliqué que Java, et ce dernier conserve d’excellentes performances calculatoires. En Java, si tu ne fais pas n’importe quoi, le CPU est un facteur très peu limitant – merci la compilation JIT très performante des JVM modernes (historiquement, de très gros éditeurs ont fait des gros programmes codés n’importe comment et qui avaient ce genre de problème). Tu vas consommer plus de RAM, mais dans beaucoup d’usages ça n’est pas tellement un problème (ça le devient de plus en plus avec le cloud et les microservices, assez curieusement). Et comme Java est sensiblement plus simple que C++, c’est beaucoup plus facile et moins cher de faire un programme « suffisamment efficace » et de le maintenir dans cet état qu’en C++. Ça explique le choix de Java dans beaucoup de moyens/gros logiciels côté serveur.
3  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/02/2023 à 8:31
Citation Envoyé par Chal92
Quel est l'interet d'utiliser Oracle Java SE ?
Il y a java openjdk , java adoptopenjdk , ibm semeru ...

Je suis pas spécialiste mais je vois pas l'interet de continuer a utiler Oracle Java ...
Quelqu'un pourrait expliquer les différences ?
Je ne suis absolument pas expert la dedans, mais je suppose que c'est surtout des avantages contractuels et légaux, par exemple du support, ou alors une garantie en cas de failles de sécurité qu'elle sera corrigée en max xx heures/jours, ce que les solutions open source ne peuvent pas offirir. Mais c'est que des supposition.
3  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2023 à 17:36
Citation Envoyé par jpouly Voir le message
Je pense que la politique déplorable d'Oracle en matière de licences, va sonner le glas de Java.

Quelles entreprises utilisent encore Java pour de nouveaux projets, au vu des risques juridiques sur la plateforme ?
Ici on utilise encore java pour de très gros projets à plusieurs millions d'euros gérant des flottes immenses, et ce n'est pas prêt de s'arrêter vu l'explosion de l'internet des objets.
Notre serveur de cartographie a été réécrit de C++ à Java pour des raisons de stabilité et de performances.

Plus exactement nous avons terminé de migrer sur openjdk il y a 7 ans.

Citation Envoyé par jpouly Voir le message
J'ai l'impression que beaucoup sont passés au .net, ou à d'autres langages comme le python, typescript, javascript, php (?) ou tout simplement revenu au C/C++.
.net pour du site web d'accord, pour de la haute performance sur Linux on repassera.
3  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/02/2023 à 14:53
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Notre serveur de cartographie a été réécrit de C++ à Java pour des raisons de stabilité et de performances.
Il me semble pourtant que C++ est généralement reconnu comme étant le plus performant des deux...
2  0