IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft annonce la disponibilité de sa version Preview d'OpenJDK,
Qu'il met à la disposition des utilisateurs sous Windows, macOS et Linux

Le , par Stan Adkens

190PARTAGES

17  0 
Microsoft utilise Java de manière intensive au sein de l'entreprise pour divers produits et services, notamment Azure, SQL Server, Yammer, Minecraft et LinkedIn. L'entreprise compte également plus d'un millier de développeurs construisant des applications pour Android qui s'appuient sur Java. En plus de l'utiliser, l'entreprise y contribue également. Microsoft a lancé mardi en version preview son propre kit de développement Java, décrit comme « une nouvelle distribution gratuite prise en charge à long terme et la nouvelle façon pour Microsoft de collaborer et de contribuer à l'écosystème Java ». Plus tard, cette version deviendra la distribution par défaut de Java 11 dans les services gérés par Azure.

Microsoft a sauté à pieds joints dans le train de Java en 2019 en formant le Java Engineering Group dans sa division des développeurs et en acquérant jClarity pour optimiser les charges de travail Java dans sa plateforme Cloud Azure. L'année dernière, le fabricant de logiciels a porté OpenJDK pour Windows 10 sur les appareils basés sur Arm (AArch64). Mais la nouvelle version Microsoft d'OpenJDK constitue une étape bien plus importante.


Annoncée comme un aperçu - non prêt pour une utilisation en production - elle fournit des binaires Java 11 (basés sur OpenJDK 11.0.10+9) pour les implémentations serveur/de bureau x64 sur macOS, Linux et Windows. Microsoft a également publié mardi une nouvelle version d'accès anticipé pour Java 16 sur Windows sur Arm. En juin dernier, le groupe d'ingénierie Java de Microsoft a annoncé qu'il avait terminé la première phase du portage d'OpenJDK pour Windows sur Arm.

Java 11, cependant, a été publié il y a environ 2 ans et demi. La dernière version d’OpenJDK basée sur la technologie 2018 est une version Preview, car Microsoft souhaite solliciter les commentaires des développeurs afin de l'adapter au code "GA". « Bien que cette distribution soit basée sur le code "GA" d'OpenJDK 11.0.10, cette version de Microsoft Build d'OpenJDK est une preview parce que nous voulons permettre à nos clients et utilisateurs de fournir des commentaires sur des choses comme l'expérience d'emballage et d'installation avant que nous expédiions une version généralement disponible prête pour la production », a déclaré Microsoft.

Pour l'instant, la version preview est déjà conforme aux spécifications de Java 11 et peut remplacer toute autre version d'OpenJDK. « Les binaires Microsoft de l’OpenJDK pour Java 11 sont basés sur le code source d'OpenJDK, suivant les mêmes scripts de versions utilisées par le projet Eclipse Adoptium et testées par la suite d'assurance qualité Eclipse Adoptium (y compris les tests du projet OpenJDK). Nos binaires pour Java 11 ont passé le test TCK (Technical Compatibility Kit) pour Java 11, qui est utilisé pour vérifier la compatibilité avec la spécification Java 11. La version Microsoft d'OpenJDK est un simple remplacement de toute autre distribution OpenJDK disponible dans l'écosystème Java ».

Ce qui différencie la version Microsoft des binaires OpenJDK 11 des autres, indique l'entreprise, ce sont « les corrections et améliorations rétroportées que nous jugeons importantes pour nos clients et nos utilisateurs internes ». « Certaines d'entre elles n'ont pas encore été officiellement rétroportées en amont et sont clairement signalées dans nos notes de publication. Cela nous permet d'accélérer les améliorations et les correctifs pendant que nous procédons en parallèle au transfert en amont de ces changements. Les mises à jour seront gratuites et pourront être déployées partout par tous les développeurs Java », lit-on.

Microsoft a acheté jClarity en 2019 avec l'intention déclarée d'utiliser sa technologie pour optimiser les charges de travail Java sur Azure. jClarity a vanté son support commercial pour les binaires AdoptOpenJDK comme étant « le remplacement direct du Java/JDK d'Oracle ». Microsoft est un sponsor du projet AdoptOpenJDK depuis 2018. L'achat de jClarity par la société a donné le coup d'envoi de la formation officielle du groupe d'ingénierie Java au sein de la division des développeurs de Microsoft, ont indiqué des responsables de la société.

Plus de 140 000 JVM de Microsoft déjà basées sur sa version d'OpenJDK

Microsoft s'appuie sur les technologies Java pour une variété de ses propres systèmes, applications et charges de travail internes afin de permettre la mise en œuvre de services et de produits publics bien connus, ainsi que pour un ensemble important de systèmes critiques qui alimentent l'infrastructure Azure. Et la société note son utilisation interne intensive de sa propre version du langage.

Selon le billet publié mardi sur le blog développeur de l'entreprise, Bruno Borges de la division de la gestion des produits Java chez Microsoft a indiqué que Microsoft déploie actuellement plus de 500 000 machines virtuelles Java (JVM) en interne (à l'exclusion de tous les services Azure et des charges de travail des clients). Par ailleurs, plus de 140 000 de ces JVM sont déjà basées sur la version Microsoft d'OpenJDK, selon la société.


Azure est toujours la cible principale du développement interne de Java - alimentant les tâches critiques et soutenant l'infrastructure globale - mais ces JVM sont également utilisées pour les microservices de back-end, les systèmes Big Data, les courtiers de messages, les services de streaming d'événements et les serveurs de jeux. Par exemple, Java alimente les services de back-end de ses propriétés LinkedIn et Yammer, qui sont pour la plupart mis en œuvre sur des microservices Java distribués et natifs du Cloud.

« Java est l'un des langages de programmation les plus importants utilisés aujourd'hui. Les développeurs l'utilisent pour créer toutes sortes de choses, des applications d'entreprise essentielles aux robots de loisir », a déclaré la société dans son communiqué. « Chez Microsoft, nous avons constaté une croissance continue de l'utilisation de Java par nos clients dans nos services Cloud et nos outils de développement. Nous travaillons continuellement à élargir et à approfondir notre support Java pour les clients et les développeurs ».

À l'avenir, Microsoft recommandera de meilleures optimisations pour les charges de travail Java sur ces services, une fois que la société aura commencé à déployer de nouvelles JVM avec sa version d'OpenJDK sur Azure. Plus tard dans l'année, cette version deviendra la distribution par défaut de Java 11 dans les services gérés par Azure, a indiqué Bruno dans le communiqué.

« Les clients n'auront pas à effectuer de tâches de maintenance, car la transition se fera en douceur et de manière transparente à travers les déploiements d'applications », a indiqua le billet de blog. « Pour tous les autres services Azure, les clients peuvent apporter le JDK de leur choix, y compris la version Microsoft Build d'OpenJDK ».

Il faut aussi noté que sur les services gérés par Azure qui proposent Java 8 comme option d'exécution cible, Microsoft prendra en charge les binaires Java 8 d'Eclipse Adoptium (anciennement AdoptOpenJDK). « Toutefois, Microsoft recommande aux clients de passer à Java 11 et aux versions ultérieures pour bénéficier de plusieurs améliorations qui peuvent se traduire par des économies dans les déploiements dans le Cloud et une accélération de la productivité des développeurs », a expliqué Microsoft. La société note également qu’elle prendra en charge Java 11 au moins jusqu'en 2024.

Les paquets et les installateurs de la version preview d'OpenJDK de Microsoft sont disponibles immédiatement. Les clients de Microsoft Azure peuvent également tester la preview en utilisant Azure Cloud Shell dans leurs navigateurs ou le terminal Windows.

La version Preview d'OpenJDK de Microsoft intervient un jour après que la Cour suprême des États-Unis ait décidé que Google pouvait légalement utiliser le code de l'API Java d'Oracle lors de la création d'Android. « La copie par Google de l'API pour réimplémenter une interface utilisateur, en ne prenant que ce qui était nécessaire pour permettre aux utilisateurs de mettre leurs talents accumulés au service d'un nouveau programme transformateur, constituait une utilisation équitable de ce matériel », a statué la Cour suprême lundi, donnant la victoire à Google sur Oracle dans un litige vieux de plusieurs années.

Source : Microsoft

Et vous ?

Quel est votre avis sur la sortie de la propre version d'OpenJDK de Microsoft ?

Voir aussi :

Oracle annonce la sortie officielle de Java 11 : tour d'horizon des principales nouveautés de cette version LTS
Microsoft rejoint l'OpenJDK, la société derrière Windows contribue au développement du langage Java pour sa plateforme cloud Azure
Microsoft achète jClarity pour renforcer Java sur Azure, améliorer les performances et accroître l'engagement de la communauté Java
API Java : Google bat Oracle devant la Cour suprême, qui estime que Google pouvait légalement utiliser des éléments de l'API Java d'Oracle lors de la création d'Android

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/04/2021 à 17:16
Oracle rends son JDK payant, les utilisateurs ne veulent pas payer et ils utilisent donc un OpenJDK.

Microsoft met son nez la dedans pour valider un OpenJDK gratuit qui marche bien sous Windows, ca semble plausible. Comme Microsoft a décidé de changer son image (Steve Balmer autrefois : "Linux c'est de la merde", Microsoft maintenant : "Linux c'est cool, et ca fait tourner les serveurs Azure" pour donner une image plus ouverte et moins propriétaire tant qu'à faire ils font en sorte que leur OpenJDK marche aussi sur macOS et Linux. Très bien pour l'image de marque.

Résultat du match JDK :
- Oracle : 0
- Microsoft : 1

Sur le match API Java Oracle versus Google :
- Oracle : 0
- Google : 1

Sur le match SAP versus Oracle chez Google :
- Oracle : 0
- SAP : 1

La cerise sur le gâteaux : Les techniques de vente agressives d'Oracle s'avèrent contre-productives, elles ont tendance à chasser certains clients

Ce qu'il en ressort, dans la série méchant versus gentil dans l'IT :
- Microsoft = le nouveau gentil de la saison 10
- Oracle : De plus en plus méchant, déjà méchant en saison 1 il revient en saison 10 encore plus méchant
16  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 8:32
La situation a quand même complétement changé par rapport à l'époque, où chacun avait sa propre implémentation bâtie sur ses propres bases avec chacun des objectifs différents. Particulièrement, dans le cas de Microsoft dont le but était clairement de casser la compatibilité pour empêcher l’avènement d'application de bureau multi-plateformes qui puissent mette en cause l'hégémonie de Windows. Aujourd'hui Java n'est plus vraiment une technologie en vogue pour le desktop, qui n'est de toute façon plus le marché clé. Aujourd'hui c'est le coud et le mobile la clé et Microsoft n'étant pas en position hégémonique : il a au contraire besoin de stabilité.

Là, Microsoft se contente de packager OpenJDK, l'implémentation de base commune à tous les JRE modernes qui désormais se suffit quasiment à lui seul, pour le rendre plus simple à mettre en place pour les environnements Microsoft. A priori, ils n'apportent rien par rapport a Adoptium si ce n'est le tampon Microsoft qui rassurera certaines entreprises.
8  1 
Avatar de CoderInTheDark
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/07/2021 à 8:12
On est paranoïaques dans la sphère Java

Oracle veut tuer Java.
Microsoft voulait tuer Java, au profit de .net maintenant ils cveulent le noyoter pour placer leurs pions sur le cloud.

Comme dit plus haut, ça rapelle l'oppulance de distributions linux, qui est plutôt un handicap.
C'est surtout un formidable gachi de ressources.
Ils font la même chose en parallèle.

Si c'est transparent pour le développeur.
Mais bon l'expérience montre qu'on a souvent des surprises quand on utilise des distributions différentes.

Va-t-il falloir indiquer jre conseillé ou jre conseillé avec son application ?
2  0 
Avatar de bouye
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/04/2021 à 0:31
Citation Envoyé par denisys Voir le message
Ça y est !!
Le grand merdier de la distribution JAVA, est de retour !!!
[..]
Toutes les applications développées en JAVA, ne sont pas supportés par tous les JRE.
Euh, enfin bon le JRE existe plus donc voila quoi...
De nos jours c'est plutôt des lanceurs avec runtimes intégrés ou des compilation natives* donc c'est transparent pour l'utilisateur desktop.

*ah mais GraalVM est géré par Oracle donc...
1  0 
Avatar de Bruno Lewin
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 1:02
Nous avons publier la documentation en Français si vous souhaitez plus de details:
https://docs.microsoft.com/fr-fr/azure/developer/java/

Bruno (MSFT)
(mon équipe s'occupe de la traduction en a Microsoft. J'essaie de partager des pointeurs vers la documentation en Français. N’hésitez pas a me dire si c'est utile ou pas)
1  0 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/05/2021 à 21:56
Qu'est ce qui différencie un OpenJDK 11 Microsoft, de BellSoft, de x, de y ?
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/05/2021 à 22:37
A priori rien a part que c'est Microsoft qui assurera le packaging et éventuellement le support.
1  0 
Avatar de chasis.fan
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/05/2021 à 11:15
Quelques comparaisons meme si n'incluant pas la version de microsoft : https://www.azul.com/products/core/j...arison-matrix/
1  0 
Avatar de alexvb6
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/04/2021 à 0:10
Ceci sonne comme une bonne nouvelle !
Fervent défenseur de l'ASP Classic et du VBScript, je ne serais pas étonné que Microsoft fasse évoluer cette plateforme d'ici quelques années, plus de 20 ans après son abandon !

Et puis ils sont spécialistes des vas-t-viens : NetMeeting => MSN Messenger => Skype => Teams...

J'en oublie plein... mais ils ne seront jamais au niveau de Google : https://killedbygoogle.com/
1  1 
Avatar de CVB51
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 07/04/2021 à 20:16
Comme en 2000:

L'appli JAVA ne fonctionne pas sous Windows:
- T'as le jre sur ton PC?
- Oui
Celui de Sun?
- Non
- Normal que çà marche pas Microsoft veut imposer sa technologie .Net et ralenti le dévelloppement de Java.

Maintenant:
L'appli JAVA ne fonctionne pas sous Windows:
- T'as le jre sur ton PC?
- Oui
- T'es sous le dernier Windows?
- Non
- Normal, Microsoft veut que tu rachètes une licence plus récente.

L'appli JAVA ne fonctionne pas sous Linux:
- T'es sur quelle distribution?
- etc... ou ils ont finalement abandonné le support
- Faut que t'installe Wine avec les dll x,y,z

Enfin, on verra. Mais l'expérience avec Microsoft est le support éphémère. Dans google: 'technologie abandonnée sans support par microsoft' et la moitié du contenu du net défile sous vos yeux.
4  8